Braque, l’expérimentateur méthodique

Braque et Picasso sont à l’origine du cubisme, un mouvement d’avant-garde du XXe siècle, qui a révolutionné la représentation par la géométrisation. C’est Matisse, en voyant l’exposition du marchand d’art Kahnweiler de Braque, qui aurait employé le terme “petits cubes”. La citation de Braque sur un des murs de l’exposition en est une parfaite définition : “Le cubisme a multiplié sur une surface dessinée, construite et peinte, la vision du monde, en offrant simultanément les diverses faces des choses et en ramenant sur un plan frontal le regard d’un horizon où il avait fini par s’égarer, perdu dans un espace conventionnel.”

L’exposition commence par les débuts fauves de Braque. Des débuts si intenses qu’on aurait pu penser que Braque allait continuer dans cette voie. Braque est à l’Estaque, un village du Sud de la France où avant lui Cézanne a peint. Braque expérimente ensuite les touches de peinture de Cézanne, ce qui le fait basculer de l’Estaque fauviste à l’Estaque cubiste. Les petites touches pointillistes subsistent plus tard dans l’œuvre de Braque mais les couleurs fauves disparaîtront bel et bien.

C’est le début du cubisme cézannien (1907-09), qu’on appelle parfois le pré-cubisme : Cézanne voyait des cônes, sphères et cylindres dans la nature et les corps humains. L’évolution vers le cubisme cézannien est particulièrement visible dans les différentes versions du Château de la Roche Guyon par Braque : de l’été 1909 à 1909-10, le Château de la Roche Guyon a de plus en plus de facettes, les volumes sont éclatés et on s’éloigne de plus en plus du motif. Braque se restreint à la palette cézannienne, c’est à dire aux bleus, verts et ocres.

Le cubisme dit “analytique” (1909-12) est la seconde phase du cubisme après la phase cézannienne. Je vous avoue que je n’ai toujours pas bien compris les termes “analytique” et “synthétique” mais notons que la deuxième phase cubiste utilise plus de formes géométriques que le cubisme cézannien, qui était basé sur des cônes, sphères et cylindres ; tandis que les bleus, verts et ocres cézanniens s’assombrissent en bruns, gris et noirs. Les facettes se démultiplient et Braque et Picasso ajoutent des caractères d’imprimerie et papiers collés à leurs toiles.

En 1912 en effet, Braque expérimente avec les papiers collés, une expérience bien à lui car Braque a inventé le papier collé et Picasso l’a suivi. Les deux se sont mis à coller des fragments de papier, journaux, papier peints, et motif faux-bois sur leurs natures mortes, révolutionnant la peinture de l’époque. La dernière phase du cubisme, dite synthétique, utilise à foison les papiers collés et même du sable, ce qui donne ce certain “grain” aux œuvres cubistes de l’époque. La couleur sort de ses carcans et explose. Juan Gris, Fernand Leger et Francis Picabia rejoignent alors les maitres du cubisme Picasso et Braque.

L’exposition du Grand Palais offre un excellent panorama de la peinture cubiste et son principal précurseur, même si je n’aime ni le cubisme analytique ni synthétique. Outre les trois phases du cubisme, le Grand Palais montre au visiteur les natures mortes de Braque, vues en contre plongée, dont le rapport entre les objets m’a rappelé celles de Cézanne ; les formes biomorphiques de Braque, presque proches du surréalisme ; ainsi que ses gravures exécutées d’un seul trait, renvoyant à l’écriture automatique du surréalisme. Nous commençons par les touches pointillistes du début pour finir avec des empâtements de peinture, en particulier dans la superbe série des Oiseaux. Le Grand Palais aurait pu tomber dans le piège d’une comparaison ennuyeuse entre Braque et Picasso mais ce n’est pas le cas. Picasso est présent tout au long de l’exposition mais judicieusement laissé dans l’ombre pour laisser briller Braque. Braque est au Grand Palais jusqu’au 6 janvier 2014.

20131024-061849.jpgGeorges Braque, L’oiseau noir et l’oiseau blanc,1960, Huile sur toile, 134 x 167,5 cm, Paris © Leiris SAS Paris © Adagp, Paris 2013

Advertisements

2 responses to “Braque, l’expérimentateur méthodique

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s