Mon marathon d’expos à Paris : 1,2, 3, Go !

La Fée Culturelle revient à Paris ! du moins pour un week-end ! Je n’étais pas rentrée à Paris depuis six mois et je n’avais que samedi dernier pour voir un maximum d’expos ! Le plus difficile était d’estimer le temps de chaque expo pour réserver les billets coupe-file – hors de question de perdre du temps en faisant la queue !

Expo 1 : Chagall, 11h

Enfin ça c’était la réservation de nos billets puisque Miss Loulou et la Fée Culturelle (moi) sont arrivées avec une heure de retard ! Nous possédions déjà une bonne connaissance de Chagall puisque nous avions visité le Musée national message biblique Marc Chagall à Nice ainsi que l’expo Chagall ‘Connu et Inconnu’ au Grand Palais en 2003.

20130721-225241.jpg L’exposition du Musée du Luxembourg intitulée ‘Entre Guerre et Paix’ souligne le fait que Chagall a traversé le 20ème siècle : il a connu une révolution, deux guerres et l’exil. Pourtant, à la différence d’artistes présentés dans la récente exposition ‘L’Art en guerre’ (actuellement au Guggenheim Bilbao) qui montrait leur production pendant 1938-1947 et la création dans l’adversité, je ne pense pas que l’art de Chagall aie été marqué par la guerre. Il n’y a pas été insensible évidemment, mais son art est bien plus influencé par ses événements personnels, tels que son amour pour Bella, et la mort de Bella en 1944. Il est, de la même manière, singulier dans son style. S’il fallait catégoriser Chagall, je le rapprocherais du surréalisme par sa représentation automatique et dérivée du rêve. Pourtant il a refusé d’être associé au surréalisme et je lui donne raison en observant ses œuvres. Lui seul ne se soucie guère de la perspective, peint encore et encore ses thèmes de prédilection : sa ville natale de Vitebsk, la tradition juive, la Bible, le couple marié, chèvre et coq, bouquet de fleurs.

Expo 2 : Boudin
Après avoir pris notre temps en compagnie de Chagall puis un agréable déjeuner en terrasse, j’ai pas mal de retard sur mon emploi du temps… Direction musée Jacquemart André ! La Royal Academy de Londres avait présenté une superbe exposition ‘Les Impressionnistes et la mer’ (Impressionists by the Sea, 2007) dans laquelle figurait les scènes de plage ou marines de Boudin. Je désirais en savoir plus sur le grand père de l’impressionnisme.

20130721-225412.jpg Boudin fut un précurseur de l’impressionnisme et était même le maître spirituel de Monet. Boudin avait 34 ans quand il invita Monet, alors âgé de 18 ans à peindre en plein air… Monet écrivit à la fin de sa vie : “Je dois tout à Boudin”. Boudin a ouvert la voie aux impressionnistes en présentant ses esquisses à l’atmosphère étudiée comme des tableaux finis. Il connut peu de succès commercial, si ce n’est que pour ses scènes de plage qu’il renomma plus tard “Marines”. Outre ces dernières, Boudin était également le maître des ciels, parvenant à représenter parfaitement les variations du ciel, ses nuages et sa lumière. Sa maîtrise des ciels est particulièrement remarquable dans ses pastels.

Expo 3 : Dynamo
C’est “OUF” ! Réplique de deux adolescents devant une œuvre d’art optique présentée au Grand Palais. Le Grand Palais aurait pu choisir le titre de son exposition phare inspiré par le magicien anglais Dynamo. En effet, l’exposition offre un panorama de l’art cinématique et optique : l’art optique utilise des illusions optiques et l’art cinétique est basé sur le mouvement, mouvement qui peut être produit par le vent, le soleil, un moteur ou le spectateur. Les arts optique et cinétique sont nés de l’exposition de Denise René en 1955. À première vue, l’expo du Grand Palais m’a fait penser à un parc d’attraction, avec une queue pour chaque installation. Le Grand Palais a choisi comme parti pris le côté ludique et le partage faisant de l’expo Dynamo un espace où on s’amuse ! La qualités des artistes présentés y est variable mais je salue l’initiative qui a le mérite de présenter au public français l’art cinétique, démodé jusqu’en 2013, et faire de l’art un terrain de jeu !

20130721-225614.jpg
L’expo Dynamo et Boudin se terminent le lundi 22 juillet ; celle de Chagall est maintenant fermée. Mais la Fée Culturelle revient bientôt à Paris !

Advertisements

One response to “Mon marathon d’expos à Paris : 1,2, 3, Go !

  1. Pingback: Impressionism [The art history series]  | La Fée Culturelle·

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s